24 heures de Spa : la confirmation sur un tracé inédit

Samedi 4 et dimanche 5 juin, Pitlane Endurance sera en Belgique pour courir les 24 heures de Spa-Francorchamps. L’objectif, sur ce circuit mythique, sera de confirmer les bons résultats des 24 heures du Mans.

24-H-Spa-2022-Tests-Day-Webike SRC Kawasaki France Trickstar, De Puniet Randy, Masson Etienne, Marino Florian, Kawasaki ZX10R, Formula EWC Source Bikesontrack.com

Garder la bonne dynamique des 24 heures du Mans : c’est l’objectif de Pitlane Endurance pour cette deuxième épreuve du championnat FIM-EWC. Une course qui aura lieu en Belgique sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps, où l’endurance fait son retour après une absence de près de 20 ans !

Sur ce circuit inédit pour l’immense majorité du paddock, les pilotes de la Yamaha R1 n°86 (engagée en catégorie Superstock) vont devoir affronter le toboggan des Ardennes belges. Pour ce nouveau challenge, Pitlane Endurance alignera un nouveau trio de pilotes.

Maxim Pellizotti reprend du service. Le Charentais de 25 ans prendra le départ de sa 6ème épreuve de 24 heures. Rapide et sûr, il compte bien accrocher un nouveau beau résultat à son palmarès.

A ses côtés, Rodi Pak reprendra du service également. Le jeune Turc, qui a rejoint Pitlane Endurance en début de saison, a montré sa pointe de vitesse aux 24 heures du Mans. Avec une meilleure connaissance de l’équipe vendéenne, il devrait arriver affûter en Belgique.

Enfin, Joseph Foray remplacera Adrian Parassol, le journaliste-essayeur étant retenu au Highside ride festival, l’émission TV dont il est l’un des animateurs. Son remplaçant connaît déjà bien la Yamaha n°86 puisqu’il a déjà été 4e pilote. C’est Alexandre Santo Domingues qui tiendra le rôle de 4e pilote.

Un circuit long, rapide et exigeant

Pour cette nouvelle épreuve, les pilotes de la 86 vont avoir à faire affaire avec l’exigeant circuit de Spa-Francorchamps. Adoré des pilotes de F1, qui le citent régulièrement parmi les plus belles pistes au monde, le tracé ardennais n’a plus accueilli d’endurance moto, faute de sécurité nécessaire.

Des aménagements ont amélioré la situation, de quoi permettre aux 24 heures de faire leur retour. Long (7 kilomètres), tortueux, rapide (les meilleurs devraient afficher des temps au tour de 2’20 min) et exigeant, les pilotes de l’équipe vendéenne vont notamment affronter le mythique raidillon de l’eau rouge.

Sur cette piste rapide, les freins et les pneus devraient être soumis à de grosses exigences. Si le beau temps devrait être de la partie, Pitlane endurance va garder une méfiance de tous les instants. L’équipe est prête pour un nouveau défi !

Le mot d’Emmanuel Bénéteau, team manager

Easysoftonic