LA BONNE CONDUITE CHEZ PIT-LANE ENDURANCE #86

Check liste MOTO :

On ne vient pas sur circuit avec une bécane qui fuit de l’huile, qui cale toutes les 5 minutes ou dont les pneus sont limite d’usure. Et ce n’est pas le moment de casser son câble d’embrayage effiloché au bout de la ligne droite des stands !

Il faut passer en revue ta machine et vérifier les points suivants :

Si ta vidange date un peu, n’hésite pas à en faire une avant le jour J.

L’échappement devra être homologué, la limite de bruit est fixée selon les exigences du circuit :

Piste FONTENAY LE COMTE (85) 95dB

Un contrôle sonomètre sera réalisé ainsi que le contrôle technique de la moto.

Tout véhicule présenté au contrôle sonométrique sera refusé à ce contrôle si :

Compte-tour absent

Compte-tour défectueux

Lorsque les motos sont dans le paddock ces dernières doivent être stationné sur un tapis Environnemental (réglementation FFM) cette règle est imposée par le circuit de Fontenay le comte.

Les béquilles devront être attachées. Les phares, clignotants, rétroviseurs devront être protégés ou démontés. Nous nous réservons le droit de la remise en état ou la suppression d’un élément qui pourra nous paraître dangereux sans quoi nous vous refuserons l’accès à la piste.

Tous déplacements sur le paddock, moteur tournant, nécessite le port du casque, sous votre propre responsabilité.

responsabilité.

Le non-respect de cette signalisation, quelle que soit sa nature, si minime soit-il, sera sanctionné par l’exclusion immédiate de la Piste du contrevenant sans aucune indemnité compensatrice ou remboursement.

Check liste PILOTE :

QUEL ÉQUIPEMENT MOTO POUR PISTE ?

Casque moto intégral.

La consommation d’alcool, stupéfiants et médicaments dangereux sont strictement interdit sur la piste.

 Le non-respect de cette signalisation, quelle que soit sa nature, si minime soit-il, sera sanctionné par l’exclusion immédiate de la Piste du contrevenant sans aucune indemnité compensatrice ou remboursement.

Les règles à savoir sur la piste :

Bleu clignotant pour feu accès Piste : le Pilote est responsable de son entrée sur la Piste, faire une priorité à droite et ne pas gêner les Pilotes déjà en Piste.

Vert : la Piste est dégagée, retour à son état d’origine, roulage normal.

Jaune clignotant (feux + drapeaux) : danger, vous devez ralentir immédiatement, vous écarter de l’incident, ne pas doubler et ce jusqu’au feu ou drapeau vert suivant l’incident.

Noir (drapeau) : concerne un véhicule en particulier. Votre véhicule présente une anomalie (fuite, bruit anormal, pièce en train de se détacher, etc.) ou votre comportement est jugé dangereux. Cela nécessite l’arrêt immédiat dans la voie des stands près du commissaire présent.

Rouge (feux + drapeaux) : fin de session ou accident, arrêt immédiat de la séance, vous devez rentrer aux stands ou aux paddocks au ralenti sans dépassements. Vous devez être prêt à vous arrêter si besoin.

Damiers (drapeau) : fin de la session.

Le non-respect de cette signalisation, quelle que soit sa nature, si minime soit-il, sera sanctionné par l’exclusion immédiate de la Piste du contrevenant sans aucune indemnité compensatrice ou remboursement.

Quelques conseils pour débuter la piste

Freinage

La répartition de l’utilisation des freins doit se faire en général à 70-80% sur le frein avant et 20%-30% sur le frein arrière. C’est une règle qui varie énormément en fonction du lieu et du pilote. En effet, beaucoup de pilotes n’utilisent peu ou pas le frein arrière en course. De fait, son utilisation dépend aussi de l’endroit où l’on se trouve : en ligne droite ou en entrée de virage.
En ligne droite, utiliser le frein arrière comporte un risque de dribble.
Avant le virage, on peut utiliser le frein arrière à deux moments: en début de freinage – en même temps que l’on coupe les gaz – afin de ralentir la moto (on utilise ensuite le frein avant), puis en entrée de virage, freiner de l’arrière permet de remettre de l’appui sur l’arrière (alors que la moto a beaucoup d’appui sur l’avant) et de ramener la moto au point de corde si l’on est entré trop vite dans le virage.

Pour raccourcir les distances de freinage, il est particulièrement utile de prendre des repères

Pour freiner, deux doigts sur le levier suffisent et permettent de garder les autres doigts sur la poignée des gaz afin de pouvoir réaccélérer plus rapidement après le freinage.

Attention ! Bloquer l’arrière se solde rarement par une chute, par contre, bloquer l’avant et c’est la chute assurée.

Note: on freine toujours en ligne droite (jamais dans le virage).
Si on s’aperçoit qu’on est en train de partir sur un tout droit, il vaut mieux s’incliner et contre-braquer à fond (c’est moins risqué, mais plus facile à dire qu’à faire, je l’avoue).

Rétrogradage

La fonction du rétrogradage réside uniquement dans le fait d’être sur le bon rapport en entrée de virage (il ne sert pas du tout à ralentir). Il faut alors coordonner le freinage, le débrayage et les coups de gaz.

Virage (en  étapes)

Sur circuit, à la différence de la conduite sur route, on utilise toute la largeur de la piste. Ceci conduit à aborder une courbe à droite en se plaçant le plus à gauche possible.

A la sortie du virage, vous devez vous trouver obligatoirement près du bord de la piste ; sinon, cela veut dire qu’au prochain tour, vous pourrez élargir votre trajectoire jusqu’à cette bordure et ainsi sortir plus rapidement.

Exemple d’une trajectoire correcte

Ce ne sont que quelques exemples. Pour un virage en épingle à cheveu, il faut oublier la trajectoire idéale au profit d’un freinage appuyé et du redressement le plus rapide possible de la moto.

Dans le cas d’enchaînements de virages, il faut souvent faire un choix et privilégier tel ou tel virage. Il y a un virage à privilégier : le dernier, celui qui précède la ligne droite. En effet, plus vous sortez rapidement d’un virage avant une ligne droite, plus vous gagnez quelques km/h qui se traduiront par de précieuses secondes en temps.

Appuis

On utilise les repose-pieds, pour diriger la moto ! Ils servent d’appuis pour se déplacer sur la moto mais aussi pour la faire tourner. A la réaccélération, ils permettent d’alléger la roue arrière et ainsi de la faire glisser (lire plus loin les techniques de champions). Le repose-pied intérieur sert à faire tourner la moto dans le virage tandis que le repose-pied extérieur permet de redresser la moto plus rapidement lors des changements d’angle.

Le regard

Le rôle du regard dans la conduite d’une moto

La moto va où vous regardez, c’est une règle physique

Pour cela, il faut travailler votre regard : à fond dans un bout de ligne droite, vous regardez déjà le point exact où vous allez prendre les freins, mais sans se bloquer dessus, puisque votre regard va aussi fixer le point de déclenchement du virage.

Le regard est quelque chose de TRES important. On dit toujours que la moto va là où tu regardes et c’est particulièrement vrai sur circuit. Il faut toujours lever les yeux et anticiper tes points de repère : freinage, déclenchement et repère de sortie

Plan de circuit de fontenay le comte

L’important est de prendre du plaisir avec un encadrement et un équipement adapté à la conduite sportive sur piste.

version imprimable